Nid

AUTEUR_ Marc Garcia Coté

METTEURS EN SCÈNE_Bruno Guida

TRADUCTION_Chap Rodríguez

COMÉDIENE_ Janaïna Suaudeau


SCÉNOGRAPHIE_ Marcela Donato


LUMIÈRE_Anna Turra


COSTUME_Daniel Infantini


MUSIQUE_Marcelo Pellegrini


OBJETS DE SCÈNE_Marcela Donato

PRODUCTION_ Pitaco Produções et

                          Contorno Produções

                  

                       

Un tragique accident d’avion provoque le monologue intérieur d’Alba : un NID de voix qui se rencontrent dans un vrai fuir de la conscience et nous permet de voyager jusqu’à une merveilleuse île d’oiseaux, où Alba va devoir faire face à ses peurs, à elle-même et au tourbillon terrifiant, cruel et tendre à la fois de l’amour. La sombre réalité des rapports humains, « les revenants », le vautour qu’elle soignait à l’hôpital d’oiseaux, l’ornithologue qui insistait pour qu’elle rentre, toute petite et bien coiffée, dans la cage du vautour, les fragilités et les insécurités d’après l’agression de l’oiseau (qu’elle appelle en secret Richard, parce qu’il est moche, et borgne d’un œil, et moche encore) la poussent, vingt ans après, vers une mise en abîme apparemment sans cesse.
Aujourd’hui, elle ne peut plus se taire. Elle l’a fait sans s’en apercevoir pendant des années et des années. Elle va essayer de cacher, de sourire, de ne pas pleurer d’aimer. C’est peut être ça, après tout, l’envie d’aimer, aujourd’hui, qui fait tout exploser.