Fil rouge

Marine est entourée d'un cercle.

Elle ne sait pas comment sortir. Si, elle sait comment sortir.

Dans une cage, dans sa cage.

Marine a peur de nager, de sa mère,

de la peur, de Ricardo, de parler, d'aimer et de vivre.

Marine ouvre la fenêtre de la cage.

De sa cage.

La cage commence.

Air

On rit

Ouvrez vos ailes et votre "coeur de pomme". 

 

Vous entendez des oiseaux et des battements de coeur.

Est-ce le tien ou le mien? L'oiseau ou le cœur?

Les deux

Fenêtre

La Cage est un monologue tiré de Niu*. Il est extrait de son contexte d'origine mais garde le même moteur que le texte initial: la nécessité de parler et de dépasser les limites, physiques et émotionnelles que Marine, la protagoniste, s’impose.

 

Après des années dans sa cage, Marine décide de bouger, de s’affranchir de ses peurs ; elle laisse la culpabilité dans sa cage. Voler. Nous vivons avec elle ce moment qui avance vers le vide. Elle fait le point sur sa vie pour  ensuite pouvoir tout abandonner et repartir à zéro. Les oiseaux sont comme des miroirs d’elle-même. Surtout un, Ricardo. Nous accédons à l’univers de Marine grâce à une petite fenêtre laissée ouverte dans sa cage.

 

La Cage a été diffusée en octobre 2016 lors du festival de cinéma français de Malaga et

 Barcelone en scène 2018. 

 

*Niu (Nid) – pièce de Marc Garcia Coté, première en Mai 2016 au Théâtre National de Catalogne (TNC)